Manu Larcenet ou l’art de sublimer l’angoisse

combat-ordinaire-integraleSouvent, les névrosés tiennent trop à leur blessure pour tenter d’en faire quelque chose. Manu Larcenet, lui, a pris le parti d’oser. Et si la fêlure ne fait pas l’artiste, dans son cas, tout concorde : cet homme a un immense talent. Son roman graphique est un chef d’oeuvre de délicatesse.

Extrait : « J’ai longtemps confondu l’artiste et son œuvre. Ce n’est que grâce à la psychanalyse, par étapes successives, que j’ai vaguement pu dissocier les deux : on peut être un grand artiste et un sale con. On peut saisir toute la beauté du monde sur du papier mais n’en jamais faire partie… Le messager et le message ne se fondent peut-être jamais.«