À quoi pense-t-on quand on fait l’amour ?

amourLa gêne à formuler ce qui nous traverse au moment d’une étreinte tient sans doute au fait qu’il y a là un point d’ « indicible », comme disait Jacques Lacan. Il n’empêche : depuis quelques années, plusieurs spécialistes de la psyché et des neurosciences travaillent à comprendre les lois de l’excitation.

Article paru dans Psychologies Magazine de mars 2015.

Lire la suite

Affaires sensibles : Lacan, idole ou démon ?

France-InterCette semaine, sur France Inter, l’équipe de Fabrice Drouelle s’est penchée sur le cas Lacan : idole ou démon ? Construite autour d’une fiction (une recontre avec Freud) et d’un entretien avec Gérard Miller, l’émission n’apporte pas de réponse, mais mérite incontestablement qu’on lui consacre le temps d’une (longue) séance. Parce qu’elle étonne, décale, déloge et, finalement, interroge. Écouter en podcast

Lacan-Idole-ou-demon

Lire la suite

La vie à deux : Julia Kristeva et Philippe Sollers

Julia Kristeva Paris 14 avril 2013 Photo Sophie Zhang

Julia Kristeva Paris 14 avril 2013 Photo Sophie Zhang

Portrait croisé signé Philippe Lançon pour Libération, publié le 5 août 1996.

« Un jour, Julia Kristeva est entrée à la Société psychanalytique de Paris. Elle écrivait des ouvrages sur la langue et les signes. (…) Soudain, dans le jury, un vieil homme demande: «Dites-moi, mon petit, comment peut-on être la femme de Sollers?» Elle répond: «Ce n’est pas facile, mais ce n’est jamais ennuyeux.» «Je crois que vous pouvez être analyste», conclut l’autre. » Lire l’article

 

Lire la suite

Le secret de Charlie par Jacques-Alain Miller

Photo-JAMUne analyse profonde et drôle publiée dans « Lacan Quotidien » numéro 457 (Vendredi 16 janvier 2015). À noter, les textes de JAM sont aussi publiés sur le blog de Kristell Jeannot.

« En Argentine, la fiente de colombe porte chance. C’est ce que m’apprend mon amie Graciela, qui se dore à la plage : « Acá, si a uno lo caga una paloma, significa buena suerte. » Acceptons-en l’augure. On sait que le président croit à sa bonne étoile. En somme, nous sommes dans la merde, c’est bon signe.
Graciela, qui a lu mes cours, se demande si ce ne serait pas là une « réponse du réel », une manifestation des Dieux. Les Romains, si superstitieux, n’auraient pas manqué de le croire. Et n’oublions pas que Jésus une fois baptisé vit le ciel s’ouvrir, « et l’Esprit Saint descendit sur lui sous une forme corporelle, comme une colombe » (Luc, III, 21). Un caca divin aurait-il dimanche dernier fait office de Sainte Ampoule ? Le boulevard Voltaire de cathédrale de Reims ? Le président de la République serait-il maintenant l’Oint du Seigneur ?
Les affinités du Saint Esprit avec l’objet anal ne sont plus à découvrir. Lacan, non committal, cite l’article d’Ernest Jones sur le fécondation de la Vierge par l’oreille, qui donne ledit Saint Esprit pour l’analogon du pet. Nul blasphème : la thèse est anatomiquement fondée, dès lors que la bouche et le canal anal se répondent comme les deux extrémités du tube digestif. Le souffle spirituel est parent du gaz intestinal, la parole s’apparie à l’excrément.

Lire la suite